29 août 2017

Booster la construction bois

Tandis que les appels à projet pour développer la construction en bois se multiplient, la création de l'Alliance Nationale Bois Construction Rénovation ce printemps, entend accompagner le mouvement et dynamiser la filière bois.

La construction bois bénéficie d'une nouvelle impulsion avec cette Alliance Nationale Bois Construction Rénovation, lancée en mars par les ministères du Logement et de l'Environnement, l'association des Régions de France, les acteurs de la filière bois et l'Ademe. Son but : diffuser des informations sur l'usage du bois dans la construction et son intérêt, afin d'inciter les décideurs à s'engager sur cette voie et augmenter la part de matériau renouvelable dans les ouvrages publics notamment. L'enjeu est également de contribuer au développement d'une économie circulaire en mobilisant les ressources au plus près des besoins.

Changer les représentations

 Pour multiplier les constructions publiques en bois, beaucoup reste à faire. Pour une collectivité, utiliser des bois locaux dans ses constructions demeure un chemin semé d'embûches. Le programme national "100 constructions publiques en bois local", qui vient de s'achever après cinq ans d'existence a généré 80 constructions, aidé à lever des freins techniques, juridiques et économiques... Mais son avancement a aussi buté contre la réticence au changement et le poids des habitudes.

 Pourtant le vent tourne et l'opportunité d'utiliser des ressources locales séduit. Pour mieux appréhender ses dynamiques émergentes, l'Alliance prévoit de lancer une étude prospective sur la demande de matériau bois dans la construction à horizon 2020-2030.

Elle mise également sur le label "énergie positive et réduction carbone" (E+C-), qui impose la réalisation d'une analyse du cycle de vie (ACV) pour évaluer les émissions de carbone tout au long de la durée de vie du bâtiment. Ce label anticipe la future règlementation environnementale du bâtiment neuf, tekke qu'elle est prévue par la loi de transition énergétique. Avec ce double critère énergie et carbone, les maîtres d'ouvrage pourront choisir la combinaison la plus adéquate en fonction des spécificités du territoire, de la typologie de bâtiments et des coûts induits.

Le bois devrait ainsi trouver de belles opportunités pour valoriser ses nombreux atouts!

Actu_booster_la_construction_bois.jpg

Crédit photo : @bordeauxEuratlantique_Eiffage - Légende image : 1 400 m3 / c'est le volume de bois massif qui sera utilisé pour la tour Hypérion, à Bordeaux, projet d'immeuble de 50 mètres de haut faisant figure de première mondiale

RETOUR

 

Partager cette page :
28 août 2017

Redstock et Provost, une alliance pour le stockage !

 1er fabricant de rayonnages à bras en France, Redstock est spécialisée dans l'aménagement d’espaces avec des produits tels que le rack cantilever, le bâtiment de stockage autoportant et le rack à palettes.
Lire la suite
14 septembre 2017

40 000 opérations d’agencement par an

L’Ameublement Français, l’Union nationale des industries françaises de l'ameublement estime à 40 000, le nombre d’opérations d’agencement réalisées en France en une année.
Lire la suite

Abonnez-vous à notre news !

Pour recevoir notre newsletter, merci de remplir les champs ci-dessous

© 2017 tous droits réservés. Mentions légales