25 septembre 2017

Construction bois : bientôt l’envol

L’enquête nationale de la construction bois réalisée en 2016 auprès de plus de 1000 entreprises pointe des signaux positifs, dans un contexte de reprise. L’arrivée du label E+C- devrait confirmer ces perspectives.

Un constat global : en 2016 la part du bois régresse dans plusieurs segments de marché.  Baisse la plus spectaculaire : la maison individuelle, en secteurs diffus et groupé, où le bois passe en dessous des 13.000 unités (il était à près de 20.000 en 2011). Malgré ce recul, le bilan mérite d’être nuancé. Le secteur du logement collectif progresse avec la montée en charge des solutions mixtes bois-béton ou bois-acier. Les solutions bois se maintiennent également très bien sur le marché de l’agrandissement/extension et les surélévations de maisons individuelles. A noter enfin du côté de la construction neuve des bâtiments non résidentiels, l’augmentation prometteuse des bâtiments industriels et artisanaux, dont la part de marché en construction bois passe de 12% à 17% en deux années.

Promouvoir et défendre la filière

Cette relative atonie du marché s’explique, en partie, par la mauvaise connaissance (ou image) des techniques constructives bois de la part des maitres d’ouvrage publics. L’offre reste encore trop focalisée sur le haut de gamme et le secteur ressent plus tardivement la crise de 2008-2009 que les autres segments d’activités. Dans ce contexte assez tendu, la filière garde pourtant bon espoir. 29% des entreprises interrogées dans le cadre de l’enquête prévoient des investissements d’ici 2 ans et 40% d’entre elles souhaitent embaucher. Une dynamique de reprise est en germe. La prochaine réglementation thermique, qui va prendre en compte la trace carbone d'un bâtiment durant toute sa durée de vie avantage naturellement le bois. Si la bataille entre les différents modes constructifs promet d’être rude, la filière espère vivement que le nouveau ministre, Nicolas Hulot, mesurera tous les potentiels du bois et que les nouvelles règles thermiques et techniques ouvriront un déploiement de masse.

RETOUR

Partager cette page :
22 septembre 2017

Sciage 4.0, l’Industrie du Futur c’est maintenant !

Acteur français des constructeurs de machines pour l’industrie du bois, le Groupe Finega qui couvre l’ensemble de la 1ère transformation, vient de lancer le sciage 4.0. Ce process complet, intelligent et interconnecté est une révolution pour le métier de scieur. Entrons dans l’Industrie du Futur avec Michel Loyet, le dirigeant de Finega.
Lire la suite
23 octobre 2017

Pour une forêt bien câblée !

La protection des sols forestiers s’e

Lire la suite

Abonnez-vous à notre news !

Pour recevoir notre newsletter, merci de remplir les champs ci-dessous

© 2017 tous droits réservés. Mentions légales