22 février 2021

Agilcare : l’entreprise qui construit vraiment durable

Au carrefour de l’économie circulaire, du low tech, de la construction hors site et bas carbone, Agilcare a développé un système constructif entièrement modulaire en bois qui révolutionne la manière de penser la vie d’un bâtiment. Réversibilité, évolutivité, faible empreinte environnementale : avec Agilcare, la notion de construction durable prend tout son sens. Entretien avec Aline Maréchaux, Présidente de cette jeune entreprise innovante qui fait bouger les lignes !

Aline Maréchaux - Ville Hybride.jpg
Aline Maréchaux,
Présidente de Agilcare

Quel est précisément ce système que vous avez conçu ?

Nous travaillons à partir de caissons Nano®, ce sont des panneaux préfabriqués en ossature bois en bois (d’environ 2m50), pré-isolés en fibre de bois, prêts à être utilisés. Selon les principe de la construction renouvelable, ces panneaux sont directement assemblés sur site, sans mettre en place des opérations lourdes de chantier ni de convoi exceptionnel, et peuvent être à tout moment être désassemblés et réemployés. Ces éléments standardisés, peuvent être réutilisés dans de nombreux projets. A l’inverse de l’utilisation du béton coulé, devenue dominante à la moitié du XXème siècle, nos bâtiments peuvent être démontés et remontés sans générer de déchets, évoluer aisément en fonction des besoins, tout en offrant un haut niveau de confort et une qualité architecturale. Le contexte de la crise sanitaire nous conforte dans l’idée que l’on ne doit plus construire comme avant : dans un monde en changement permanent, nos bâtiments doivent plus que jamais être agiles et économes en ressources.

La RE2020 sera t elle un facteur suffisant pour massifier ce type de construction ?

Oui, en partie, car la prise en compte de l’impact carbone et du cycle de vie du bâtiment va conduire à des innovations et démontrer la performance de ces nouveaux modes constructifs. 
Mais il faut aussi que la chaîne de production d’un bâtiment évolue et se diversifie. Nous attendons d’un maitre d’ouvrage qu’il fixe une vision pour son bâtiment, des objectifs à court et moyen voire long terme, des performances souhaitées. A partir de là architecte et constructeur doivent travailler main dans la main pour concevoir et réaliser. La construction hors site fait progressivement évoluer le schéma traditionnel de production d’un bâtiment, avec de nouveaux modèles d’appels d’offres dits de « conception-réalisation », mais il y a encore beaucoup de pédagogie et d’acculturation à faire auprès des maitres d’ouvrage qu’ils soient publics ou privés. 

Quel est parmi les projets réalisés par Agilcare celui que vous considérerez comme le plus emblématique de ces nouvelles approches de la construction ? 

A la création d’Agilcare en 2017, nous avons surtout travaillé avec de petites organisations, plus agiles et plus ouvertes aux approches expérimentales. Un des projets marquants est celui réalisé pour la ville de La Garenne-Colombes dans les Hauts de Seine. Le maitre d’ouvrage avait été conseillé par une AMO et son cahier des charges était à la fois précis en termes d’usages et d’ambition, et très ouvert en termes de solution. Leur besoin était de construire un bâtiment d’une centaine de m2 dédié à l’accueil des familles à proximité d’un cimetière qui se trouvait dans une zone d’aménagement concertée. A terme ce bâtiment devait être déplacé et réutilisé dans un centre de vacances. Le cahier des charges décrivait tous les objectifs à satisfaire : un bâtiment pérenne, bas carbone, démontable et facilement stockable, réutilisable, confortable, avec des performances techniques détaillées. Le projet que nous leur avons soumis répondait en tous points à leur besoin. Aujourd’hui nous construisons un bâtiment de bureaux plus de 300 m2 pour l’AP-HP, qui demain pourrait aussi se transformer selon de nouveaux besoins. 

les nouveaux locaux de l'AP-HP en cours de construction.jpg
Bâtiment de l’AP-HP


Agilcare est  une jeune entreprise, quels sont vos axes de développement ?

Tout d’abord, nous recherchons des partenaires sur lesquels nous adosser, des industriels du bois en capacité de massifier la production de nos modules, et de fait, d’optimiser leur coût et leur diffusion. Ensuite, nous travaillons sur l’amélioration permanente de notre système, avec notamment la mise en place d’une traçabilité des modules détaillant leur composition, leur utilisation successive, leur performance. Cela est très important pour dialoguer avec les assurances et sécuriser le réemploi futur notamment. Nous avons aussi engagé des études sur les façades, pour qu’elles-mêmes puissent être réemployées, à l’échelle d’immeubles entiers.

En parallèle de ces axes de développement pour Agilcare, je dirige « Univers et Conseils » qui propose des missions d’AMO, pour faire évoluer aménageurs et maitres d’ouvrage dans leur manière d’agir et les aider à mettre en œuvre leur ambition bas carbone. Parce que le besoin d’accompagnement est tout aussi essentiel pour faire bouger les lignes et repenser de manière radicale l’acte de construire dans un monde fragile aux ressources limitées.


Pour en savoir plus :
www.agilcare.co
www.univers-conseils.com

Vous aimerez aussi...

Tendances Marché
18 février 2021

Jacques Bouillot, Président de l’ESB : « La formation, la pierre angulaire des enjeux de la filière ! »

Jacques Bouillot, Directeur Filière sèche & solutions bas carbone chez Eiffage Construction, vient d’être élu Président de l’Ecole Supérieure du Bois, école d’ingénieurs située à Nantes. A l’écoute des signaux faibles, expert du matériau bois et fortement engagé dans l’écoresponsabilité, il nous livre sa vision de la filière, de ses enjeux, de ses défis et du rôle de la formation.
Lire la suite
Revue de Presse
24 février 2021

Ce qu’il ne fallait pas manquer en février 2021

Chaque mois, Eurobois vous propose une sélection des sujets d’actualité intéressants, innovants, inspirants… qui reflètent la dynamique des filières du bois.
Lire la suite

Abonnez-vous à notre news !

Pour recevoir notre newsletter, merci de remplir les champs ci-dessous

Conformément à la loi n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée et au Règlement (UE) 2016/679 du 27 avril 2016 (RGPD), la société GL events Exhibitions, en qualité de responsable de traitement, est amenée à traiter les données renseignées dans ce formulaire aux fins de prospection commerciale et de réalisation d’analyses internes, de traitement et de gestion de votre demande de newsletter.
Vous pouvez exercer vos droits, et notamment votre droit d’accès, de rectification et d’opposition, en écrivant à l’adresse email suivante dpglex@gl-events.com
L’intégralité des informations relatives aux traitements de vos données personnelles figure dans le document Politique de confidentialité dont vous attestez avoir pris connaissance.
Partager cette page :